Restaurant

Biographie

Benoît Fontmartin est originaire du Morbihan. À Vannes. Dès l’âge de 10 ans – et peut-être bien avant – il est tombé dans la marmite de la cuisine : sous la bonne influence de sa mère, et surtout de sa grand-mère, il participe tout jeune aux grands repas familiaux, il en apprécie l’ambiance, il aime aider, il est aux fourneaux, actif.
Déjà il déploie ses futurs talents d’organisateur et d’acteur du bien vivre. Aussi est-ce naturellement qu’il opte, à l’âge de 13 ans, pour un CAP de cuisine.
Mais un certain esprit d’aventure et de découverte l’entraîne : à Saint-Tropez, Laurent Tarridec est un restaurateur célèbre du pays, doublement étoilé ; c'est aussi le cousin de Benoît. Laurent le prendra sous son aile et lui dévoilera, huit années durant, toutes les ficelles du métier, les finesses de l'art gastronomique – à quoi s’ajoute le goût d’entreprendre, qui ne quittera plus Benoît. Le restaurant de Laurent Tarridec, le Leï Mouscardin, était devenu un lieu réputé, accueillant artistes et personnalités du show-biz (dont Eddy Barclay).
Après cette belle expérience, Benoît revient au pays vannetais dans le restaurant du Pressoir, à Saint-Avé. Il travaille quelque temps auprès du chef étoilé Bernard Rambaud, qui lui donne le goût du travail bien fait et le ré-acclimate aux terres bretonnes et leur saveur.
Par la suite, le futur Chef profite d’une occasion pour repartir dans le sud, à Cannes cette fois, auprès de Christian Sinicropi, dans le fameux restaurant deux étoiles de la Palme d’or. Il y passera une année, évoluant au sein d’une importante brigade et approfondissant encore son expérience de la cuisine méditerranéenne.
Voilà Benoît désormais armé pour briguer divers postes de Chef. Ce sera notamment dans le restaurant de la Stella d’Oro, en Corse à Bonifacio, où il séjourne pendant deux saisons. Puis, autre succès, il obtient un poste, très prisé, à Courchevel, dans le luxueux hôtel de tourisme cinq étoiles du Pralong. Le propriétaires, Éric Tournier, entretient avec Benoît une relation humainement privilégiée ; il sait lui faire confiance, lui laissant carte blanche dans ses choix ; ce qui permet à Benoît de développer ses talents de Chef, avec la création de menus équilibrés et goûteux.

Benoît Fontmartin,
notre Chef

La Table de Benoît

Le Chef tire parti de toute l’expérience acquise pour nous donner à déguster des
confections originales, associant notamment des produits locaux et Bretons. Ce seront
par exemple ses fameux plats « signature » que sont :

  • Le gnocchi au sarrasin
  • Le homard bleu
  • L’andouille aux rutabagas bretons
  • Le millefeuille de travers de cochon, truffes et chou.

On notera le charme et la finesse de ces mets réservés aux gourmets, ainsi qu’en
témoignent, pris au hasard, ce court extrait d’avis : Déjeuner en couple, nous avions pris les plats à la carte et c’était tout simplement divin !

À Quédillac : le Relais de la Rance

Puis, en 2020, Benoît Fontmartin éprouve le désir d’un retour au pays natal. Il reprend, à Quédillac, non loin de Vannes, l’hôtel-restaurant le Relais de la Rance.
Vieille bâtisse du 19e siècle, dotée de 13 chambres, et lieu de restauration apprécié, une référence dans la région, cuisine traditionnelle et de qualité.
C’est le 1er juillet 2020 très exactement que Benoît, en compagnie de son associée, ouvre son restaurant, solennellement baptisé La table de Benoît.

En avant !

Emportés dans ce nouvel élan, les deux associés fourmillent d’idées pour mener à bien leur projet. L’aventure est engagée ; elle se développera pas à pas, sans perdre de vue le cap.
On aura à cœur de favoriser des aliments de proximité, tout en respectant leur saisonnalité.
Benoît sait rester proche des produits qu’il propose, et qu’il va rechercher avec soin parmi les producteurs locaux. Il a ses bonnes adresses, de maraîchers, poissonniers, bouchers, ses marchés au besoin, et sait entretenir une relation de valeur avec ses précieux fournisseurs, souvent devenus des amis.
Soucieux de l’enjeu environnemental les deux associés projettent de créer une atmosphère sereine et proche de la nature dans la nouvelle salle de restaurant en mettant en avant des matières nobles et naturelles, telles que le bois, le végétal, le lin.

Benoît, depuis toujours, garde un goût prononcé pour la décoration, l’art, les images, la peinture. Aussi remplacera-t-on prochainement la solennité des lieux et les nappes blanches par des éléments plus cosy, davantage en rapport avec le cœur des gens, avec la vie.
Le restaurant La Table de Benoît, ainsi renouvelé, remanié, deviendra-t-il une référence modernisée de la cuisine dans la région, un lieu plaisant où l’on souhaite venir et revenir ? C’est leur plus grand désir !

6 Rue de Rennes
35290 Quedillac
Tel : 02 99 06 20 20
- Politique de confidentialité -
Top